Comment fonctionne une pompe à chaleur hybride gaz

pompe à chaleur

La pompe à chaleur hybride est un appareil qui combine intelligemment le gaz et l’électricité. Grâce à cette caractéristique, elle est une solution de chauffage recommandée par les experts. Mieux, elle est éligible aux aides de l’État pour une économie énergétique. Au regard de toutes ces qualités, il est légitime de s’intéresser à son fonctionnement.

La pompe hybride gaz : les différentes composantes

La pompe à chaleur hybride gaz est un équipement composé de nombreuses autres pièces. Parmi ces éléments, les plus importantes sont :

  • la pompe électrique air-eau ;
  • le régulateur intelligent ;
  • la chaudière à condensation.

Avec ces trois éléments, l’appareil de chauffage peut puiser de l’air à l’extérieur et la chauffer dans l’appartement. Simultanément, le gaz est aussi transféré dans le logement par le biais du module à haute performance énergétique.

Il en ressort donc que cette pompe moderne est l’association d’une PAC et d’une chaudière gaz à condensation. En ce qui concerne la PAC, elle produit de l’eau chaude en préchauffage. Autrement dit, elle ne produit que de l’eau tiède. Par contre, la chaudière se charge de chauffer complètement l’eau de manière instantanée.

La bonne marche de cet appareil dépend également des modes qui y sont inclus. À ce propos, cette machine offre deux différentes options (économique et écologique).

Mécanisme de la pompe à vapeur

Le fonctionnement de cette chaudière est axé sur deux modules principaux. La première unité de chauffage se charge du réchauffement de l’air. Quant à la seconde unité, elle prend un contrôle progressif de l’atmosphère grâce au gaz réchauffé.

Selon le site engie-homeservices.fr, cette efficacité est due à un suivi rigoureux et à une détection automatique.

En effet, en saison douce, la machine pompe l’air extérieur. Une fois la matière première obtenue, elle est transformée en chaleur par l’intermédiaire du module électrique air-eau. Ainsi, l’air ambiant devient accommodable grâce à une énergie naturelle et renouvelable.

Cependant, le système ne réagit pas de la même façon en période de fraîcheur. Durant la saison froide, l’appareil devient une chaudière à gaz. Dans une telle situation, l’air extérieur n’est plus en mesure de convenir à l’application de la chaleur.

Pour contourner ce problème, la fonction utilisant le gaz est automatiquement activée à l’allumage. Évidemment, une fois la température optimale atteinte, le module s’auto-désactive.

Le régulateur intelligent sert à mesurer la température et à activer la fonction appropriée. Il est donc l’élément directeur de la bascule de l’appareil. En d’autres termes, il permet à la pompe hybride d’osciller entre le gaz et l’électricité. Cette fonction de motricité est la parfaite solution pour assurer le confort attendu dans le logement.

Les modes de la pompe hybride : leurs spécificités

La performance de cette machine est optimisée par le mode économique et le mode écologique. Cela signifie que la pompe permet à son utilisateur de faire des économies financières et de protéger la nature.

Mode économique

Le mode économique de l’appareil répond aux attentes de l’usager en tenant compte du coût des énergies. Le propriétaire doit indiquer le prix du gaz ou de l’électricité dans le système.

En fonction de cela, le dispositif détermine le coefficient de performance de la PAC. Ensuite, il trouve le rendement afin d’améliorer la mutation d’énergie.

Mode écologique

Le mode écologique, quant à lui, est actif de manière permanente. Cette fonctionnalité assure l’usage du gaz ou de l’électricité en fonction de la température extérieure.

Généralement, l’application de ce mode ne met en exergue qu’une seule option de chauffage (air-eau ou gaz). Toutefois, il arrive que les deux options soient actives de manière simultanée.

L’entretien : un élément important du fonctionnement

La maintenance de la pompe hybride gaz est essentielle pour une longue durée de vie. En effet, les matières principales laissent des débris dans les modules utilisés pour le réchauffement de la maison. Évidemment, ces déchets ne sont pas appropriés pour la bonne marche de l’appareil. Il faut donc une maintenance régulière de la machine.

En ce qui concerne le coût de la maintenance, il varie en fonction du contrat d’entretien obtenu auprès du prestataire choisi. Il faut noter que le prix de la révision de la PAC ainsi que celle de la chaudière y sont inclus. En plus de cela, d’autres coûts peuvent s’y ajouter comme :

  • d’éventuelles réparations ;
  • le déplacement du professionnel.

Le prix de la maintenance peut aussi varier en fonction de la taille et de la forme de l’habitation.

Attention : la pompe hybride à gaz ne bénéficie des aides qu’au moment de l’achat. Le coût de la maintenance n’est pas concerné par le dispositif CEE.

Il faut retenir que la chaudière gaz à condensation est un outil moderne dont le fonctionnement dépend de plusieurs facteurs. Son meilleur atout est qu’elle est moins affectée par les conditions climatiques. En plus de cela, ces avantages au quotidien sont considérables.


Quel type de chaudière est le plus économique ?
A quel professionnel faire appel pour installer une pompe à chaleur ?