Tubes et raccords PER pour installations sanitaires et de chauffage

Avant d’entreprendre des travaux sur le système de plomberie, de chauffage et sanitaire, il est capital de connaître les particularités des éléments qui constituent les installations. Découvrez dans ce document les informations utiles sur les tubes et raccord PER.

Tubes PER et raccords PER : kézako ?

Les travaux de réparation ou d’installation de plomberie requièrent des outils pertinents et une habileté. La plomberie est quelquefois considérée comme difficile par les bricoleurs amateurs mais elle peut être simple à la faveur des tubes et raccords PER. Effectivement, il est possible de réaliser sa plomberie sans soudure grâce à l’élaboration d’un réseau de plomberie PER. Le tube PER est très employé dans le domaine du bâtiment, surtout pour élaborer des réseaux d’eau de chauffage, d’eau sanitaire et pour les chauffages par le sol. Spécialement adapté à la nouvelle construction dans l’environnement résidentiel, le PER représente une solution efficace, économique, éprouvée et simple avec le chauffage et la plomberie. Sachez que le tube PER est une utilisation très répandue en France.

Les caractéristiques d’un raccord PER

Un réseau de plomberie est composé de raccords et de tubes. Selon le réseau (de chauffage ou sanitaire), pour être sûr que l’installation est cohérente et étanche, il faut opter pour le bon raccord. Pour ce faire, il faut prendre en compte quelques critères comme le type, le genre, la configuration et le diamètre. Pour le type de raccord, on retrouve, le raccord à glissement et le raccord à compression. Quant au genre, il s’agit d’un raccord mâle ou femelle. En ce qui concerne la configuration, il y a raccord droit, té, coudé, etc. Et enfin pour le diamètre, c’est pour les tubes PER qui varie de 12 à 25 mm (quelquefois plus pour une installation résidentielle). Chacun de ces modèles de raccords a leurs avantages et leurs inconvénients. Pour le raccord à compression, par exemple, Il doit constamment être accessible et son usage n’exige que peu d’outillage. Il est également réputé du fait que son montage s’effectue rapidement. Quant aux inconvénients, ce type de raccord n’est pas totalement digne de confiance par rapport au raccord en laiton. Sachez aussi que son usage n’est pas autorisé pour le gaz. Pour le raccord à glissement, ce système de raccordement est entièrement digne de confiance comparé au raccord à compression. Il s’agit aussi d’un type à montage rapide. Pour les inconvénients, il requiert un outil typique et son utilisation n’est pas autorisée au gaz. Ce type de raccord doit également être visible.

Les caractéristiques d’un tube PER

Les tubes PER constituent une solution efficace et économique pour les installations de chauffage et sanitaire et sont généralement employés en France envers les tubes multicouche. Il faut tout de même veiller à prendre quelques mesures pour éviter l’effet de la dilatation de l’équipement sur la durabilité des installations. Par ailleurs, pour faire votre sélection parmi les divers tubes PER, il est recommandé de considérer les caractéristiques suivantes : d’abord le type de PER défini par la pression acceptable et la classe de produit ainsi que la température autorisée. Pour le diamètre, cela varie de 12 à 25 mm. Quant à la couleur, il est bleu ou jaune. Les tubes PER sont composés d’un composite d’ingénierie appelé polyéthène auquel on soumet un traitement réticulation : une interaction chimique est possible de fortifier la résistance du tube à des conditions de pression et températures élevées. En France, les tubes PER, les tuyaux polyéthylène représentent à peu près 40 % du commerce des tubes utilisés dans l’élaboration des réseaux d’eau, sur un pied d’égalité avec les tuyaux en cuivre et ont une avance considérable sur le multicouche. Dans les années 70, les principales solutions en PER ont apparu sur le marché et l’usage du PER dans les réseaux sanitaires et de chauffage a commencé à être plus répandu dans les années 90.