Robinet à soupape : dans quels cas l’utiliser ?

Les robinets à soupape, communément connues sous le nom de globe à valves sont des vannes de réglage utilisées dans l’univers de la plomberie. L’utilisation de tels équipements permet de régulariser le débit d’un fluide de type gazeux ou liquide. La conception particulière de ces vannes à soupape permet en même temps d’agir directement sur l’impulsion du fluide et d’en contrôler le déversement de manière régulière et précise. Cela dit, il existe de nombreux designs de vanne à soupape comme le corps droit, tête inclinée ou en équerre.

Robinet à soupape dans la plomberie, comment l’utiliser ?

Une vanne à soupapes de plomberie est avant tout un dispositif de réglage utilisé dans l’industrie de la chimie. Le nombre de tours réalisé par le volant est immédiatement relié à l’entrée du siège. Ce qui permet notamment de faire un ajustement très précis sur l’écoulement du robinet. Dans une zone industrielle, ou une entreprise chimique nécessitant un contrôle rigoureux sur l’écoulement d’un produit liquide ou gazeux, souvent nocif, on trouve des vannes à soupape. Son utilisation est formellement recommandée dans les stations d’hydrocarbures, dans les zones disposant d’un espace de stockage de lubrifiants ou carburant, ou dans les industries utilisant des produits chimiques qui sont souvent corrosifs. Les avantages principaux à utiliser ce type de vanne à soupape sont que le danger que le clapet soit endommagé est très limité. En ce qui concerne l’entretien, le plombier n’a pas besoin de démonter le système d’installation des canaux afin de réaliser les réparations. Cependant, l’ensemble du système peut parfois être plus imposant par rapport à d’autre type de vanne à soupapes de plomberie. Cela dit, rendez-vous directement sur la toile pour trouver l’équipement adapté à vos besoins et votre budget.

Comment est conçu un robinet à soupape ?

Le robinet à soupape peut être proposé en tige escarpée ou non montante. Pour la tige montante ou escarpée, celle-ci est reliée à la soupape et joue le rôle de dénonciateur visuel pour indiquer la position d’ouverture du robinet de plomberie. Concernant la tige non montante, celle-ci est directement fixée au corps du robinet et est particulièrement utilisée dans des zones industrielles où l’encombrement à proximité ou autour du robinet est peu spacieux. Dans le cas d’usage sur un réseau de gaz ou de vapeur, l’utilisation d’une vanne à soupape à soufflet est fortement conseillée. Dans ce mode d’écoulement régulier et contrôlé, l’étanchéité vers l’extérieur du robinet est assurée par un système de soufflet, mais non pas par un presse-étoupe. En fonction du système de canalisation et du type de fluide, les robinets à soupape peuvent être proposés en bronze, laiton, en acier forgé, fonte ou moulés. Il est possible également de trouver des vannes à soupape en moulée ou Inox forgé. Par ailleurs, divers joints pour ces vannes à soupape sont disponibles  tels que les joints à visser jusqu’au DN50, à brides DIN ou ANSI, à emboitement femelle ou mâle, en raccordement à souder de type SW et BW.

Comment actionner un robinet à soupape ?

C’est le mouvement de la tige de manœuvre, actionnée par un système de volant, qui déplace notamment la soupape vers le haut ou vers le bas. Cette action permet ensuite d’actionner la vanne à soupape. Ensuite, une motorisation électrique de type multitours de régularisation alimentée selon le besoin, que ce soit en 24, 230 ou 400 V, permet facilement de manœuvrer le robinet à soupape. Dans certains cas, les actionneurs peuvent être accouplés à un positionneur 4-20 mA ou 0-10V. Ce système de manœuvre offre notamment la possibilité de gérer avec une grande précision l’ouverture et la fermeture du clapet. Cependant, l’activation d’une vanne à soupape dans une zone industrielle chimique doit être entretenue par un plombier qualifié, car une moindre mauvaise manipulation de tige de manœuvre peut être dangereuse pour le grand public.

Comment bien choisir un robinet à soupape ?

En général, on trouve deux modèles de vanne à soupape notamment le robinet à soupape d’équerre ou droit. À l’intérieur et sur la partie inférieure de la vanne, un disque peut être en contact avec la base du robinet. Quand ces deux éléments du système commencent à se séparer, même d’un millimètre, on constate le débit du gaz ou du liquide dans les canalisations. Pour une vanne à soupape d’équerre, le trou de l’entrée et de la sortie des produits est perpendiculaire au siège et ne dispose pas de jointure d’étanchéité. De ce fait, ce modèle de vanne à soupapes de plomberie est facile et rapide à installer, mais sa consistance contre le liquide et le gaz est inférieure à celui du modèle de vanne droit. Concernant le robinet à soupape droit, le siège est parallèle au système de circulation du gaz ou liquide, et il contient une jointure d’étanchéité. Cela dit, pour une canalisation qui nécessite plus d’étanchéité et de sécurité, la canalisation de carburant ou de gaz hautement corrosif par exemple, il vous est recommandé de choisir un robinet à soupape droit.