Installer une colonne de douche thermostatique

Comme son nom l’indique, la colonne de douche thermostatique permet de garder l’eau de la douche à une température constante. Il faut la choisir et la monter correctement pour pouvoir profiter de ses avantages.

L’achat de la colonne

Avant d’installer une colonne de douche, vous devez trouver celle qui vous convient le mieux. En effet, il faut prendre en compte quelques critères la concernant, tels que son emplacement, son aspect, ses fonctionnalités, le matériau avec lequel elle est fabriquée, et son coût. Pour ce qui est de sa place, évitez d’être trop exigeant étant donné qu’elle peut prendre plusieurs positions. Effectivement, elle s’intègre aussi bien dans un coin de pièce qu’au pan d’un mur.

 En ce qui concerne son aspect, il change selon les marques et les modèles de douche. La colonne de douche hansgrohe, par exemple, dispose d’un design qui lui est propre et qu’il ne partage pas avec la colonne de douche castorama. En général, vous avez à votre disposition des modèles carrés, circulaires ou rectangulaires. Il vous appartient de sélectionner celui qui correspond à vos goûts et à vos exigences.

Les colonnes peuvent avoir plusieurs fonctionnalités selon leur type. Les basiques sont souvent munies d’un pommeau d’arrivée d’eau, d’un mitigeur à commandes différentes, ainsi que d’un flexible. Les plus sophistiquées sont dotées d’une double arrivée d’eau, dont l’une imite le déversement de la pluie. Certaines d’entre elles comportent même une douchette hydro-massante qui émet des jets d’eau dans différentes directions. Elles ont l’avantage de rendre votre douche aussi agréable que le spa. Cependant, il augmente la consommation d’eau, un point à ne pas négliger.

Lorsque vous choisissez votre douche, ne vous focalisez pas seulement sur son apparence. Elle doit être en matériau résistant et facile à entretenir. L’inox et l’aluminium sont esthétiques, mais ils sont difficiles à nettoyer. Pour garder un aspect convenable, ils nécessitent un entretien fréquent. Le plastique, quant à lui, est simple à astiquer, mais il ne supporte pas les chocs. Le bois et le verre de sécurité constituent de bonnes alternatives à ces matériaux. Ils sont réputés pour leur originalité et leur robustesse. Enfin, priorisez le modèle qui correspond à votre budget.

La préparation

Une colonne de douche thermostatique est formée de plusieurs pièces. A savoir : une barre, un support ajustable pour douchette, un support mural, un mitigeur thermostatique, une rosace mitigeur, une rosace pour support encastré, un flexible, une potence, une douchette à main, ainsi qu’une douche de tête.

Avant d’entamer les travaux, vérifiez qu’aucune de ces dernières ne manque puisqu’elles sont toutes importantes. Pour s’en assurer, lisez la notice qui les énumère un par un. Après cette vérification, réunissez différents outillages, dont : un mètre, un niveau à bulle, une perceuse à percussion, un tournevis, un foret à béton (de même diamètre que les supports de fixation), des clés de serrage, un maillet, un crayon et des vis. Une fois que les matériels sont prêts, poursuivez la préparation avec le réglage de la pression d’eau. Celle-ci doit être fixée à 3 bars pour un calibrage correct. Ensuite, contrôlez l’état du mur qui va recevoir l’installation, qui est plus ou moins lourde.

Cependant, vous devez savoir qu’il existe deux sortes de colonnes thermostatiques. L’une est encastrée tandis que l’autre est apparente. En général, la première est plus difficile à poser que la seconde. Quoi qu’il en soit, leur choix dépend des préférences de chacun. D’ailleurs, ils sont disponibles sur les sites de e-commerce en ligne, comme www.univers-salledebain.fr.

La première étape du montage

Pour cette première étape du montage, vous aurez besoin du niveau à bulle, de la perceuse à percussion, du tournevis et de la clé plate. Le montage de votre colonne débute par le marquage de l’emplacement de chacune de ses pièces. D’abord, dessinez le point où va se mettre le mitigeur et l’arrivée d’eau. Attention, ils doivent se trouver au même niveau. Ensuite, marquez la hauteur du pommeau en vous assurant qu’elle dépasse de 10 à 20 cm la taille de la personne qui va l’utiliser. Puis, passer à la perforation du mur destiné à accueillir les fixations.

La suite des travaux consiste à faire entrer les chevilles dans les trous ainsi formés. Lorsqu’ils sont bien incrustés, raccordez le mitigeur. En général, les arrivées d’eau chaude et d’eau froide sont à une distance de 15 cm l’une de l’autre. Dans certains cas, des raccords excentrés sont requis pour obtenir cet écartement. Le filetage de ces nouvelles pièces doit être enveloppé dans une bande de téflon. Pour les utiliser, fixez-les aux entrées d’eau à l’aide de joint d’étanchéité.

 Une fois que tout est en place, liez les rosaces aux raccords tout en les enfonçant jusqu’à ce qu’elles touchent le mur. Puis, mettez les joints filtres sur les sources d’eau au niveau du mitigeur. Terminez cette première étape avec la pose du robinet de manière horizontale en vous servant de votre niveau à bulle.

La seconde étape du montage

Elle consiste à poser le pommeau, la douchette, ainsi que la barre. Elle nécessite la mobilisation de plusieurs outils, à savoir : un niveau à bulle, une perceuse à percussion et un tournevis. Au début de cette étape, reliez la cheville du mur à sa platine avec une vis. Ensuite, passez-le par-dessus la barre et placez sa base de manière à ce qu’elle entre dans le mitigeur.

Maintenez tous ces éléments en équilibre et vérifiez l’aplomb à l’aide de votre niveau à bulle. Tracez l’emplacement des supports muraux de la platine. Enlevez la barre et perforez le mur selon la taille de vos chevilles. Époussetez les trous et insérez les chevilles en question, ensuite fixez la platine à l’aide d’une vis. Renforcez les vis du support mural et de sa platine. Posez-y votre rosace et enfoncez-la jusqu’à ce que vous atteigniez le mur. Replacez la barre et installez la potence qui doit porter la douche de tête. Mettez cette dernière à sa place en l’équipant de son filtre et son joint de fibre. Pour terminer, raccordez le flexible à la douchette, puis liez le tout à l’arrivée d’eau du mitigeur.