Comment choisir son système de chasse d’eau ?

Un bon système de chasse d’eau contribue au confort des toilettes. Son choix ne doit donc pas être pris à la légère pour qu’il puisse bien remplir ses fonctions, c’est-à-dire évacuer les matières fécales et le papier hygiénique se trouvant dans le lavabo. Découvrez alors dans cet article ce qu’il faut connaitre pour bien choisir son dispositif de rinçage.

Comprendre ses processus

Avant de se décider sur le type de système de chasse d’eau à adopter,  il faut d’abord comprendre ses processus. Le dispositif est constitué d’approvisionnement en eau, de cuvette et de système de drainage. L’élément principal peut contenir jusqu’à 20 litres d’eau. Il est relié à la vanne d’alimentation en eau d’une part, et au bassinet d’autre part. Si l’utilisateur appuie sur le bouton, la poignée se met en marche, autrement dit l’obturateur se soulève et l’eau passe.  Lorsque celle-ci est évacuée, le mécanisme se remet en place. La cuvette se remplit d’eau jusqu’au niveau de l’arrêt de la bouée. Cet engin engendre l’arrêt automatique du robinet. Avec le temps, votre chasse d’eau wc ne fonctionne plus normalement. Pour toujours assurer son bon fonctionnement, il convient de faire appel à un spécialiste.

Le mécanisme de rinçage des toilettes en question peut fonctionner de 2 manières différentes. La première est celle qui opère par action gravitaire. Pour être plus clair, c’est la gravité qui agit pour vider la cuve d’un coup. C’est le mécanisme le plus utilisé dans l’usage domestique. La seconde, quant à elle, agit de façon continue et dépend de la pression d’alimentation en eau. L’eau souillée est évacuée grâce à cette dernière. Ce procédé s’avère être plus efficace, mais bruyant. Il est généralement sollicité dans les salles de bain hors domicile. On parle ici d’action hydropneumatique.

Connaitre les différents types de mécanismes

Vous avez le choix entre 5 types d’appareillage. Il y a le bouton. Celui-ci existe sous trois variantes : le bouton simple poussoir, le bouton-stop eau et le bouton double-poussoir. Sachez qu’il est totalement possible de trouver un mécanisme de chasse d’eau wc pour chaque bouton. La première option est la plus facile à utiliser, car il suffit d’appuyer sur le bouton pour vider le réservoir et chasser le liquide souillé. La deuxième a l’avantage de pouvoir contrôler le volume d’eau libérée. Ce procédé est alors plus économique, car une fois que vous arrêtez d’appuyer, le système permettant de faire sortir l’eau usée dans les cabinets ne s’active également plus.  Quant à la troisième option, comme son nom l’indique, l’engin est équipé de double poussée dont un plus grand que l’autre. Ils sont destinés respectivement à la grosse et petite commission. Celui-ci a aussi l’avantage de pouvoir gérer le débit d’eau libérée. Comme pour le bouton-stop-eau, il réduit considérablement votre consommation d’eau.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier le dispositif destiné aux cuves murales. Il s’agit de la chaînette. Enfin, il y a la tirette. Celle-ci est de moins en moins populaire, car c’est le dispositif qui libère une grande quantité d’eau sans aucune possibilité de contrôle. Quant à son utilisation, il suffit de tirer sur la tige.

Quelques points à vérifier

Pour être certain de faire le bon choix, voici quelques astuces à suivre :

Procéder à quelques vérifications sur la cuve

Il s’agit ici de vérifier le trou du couvercle et de voir s’il peut recevoir convenablement les boutons. Autrement dit, mesurez-le. Selon les normes, son diamètre doit être situé entre 16 et 50mm. Ensuite, renseignez-vous sur la profondeur de votre réservoir. Repérez par la suite la zone où se trouve la vanne d’alimentation. Jetez également un œil sur la bouée. Si vous n’avez aucun souci avec le vôtre, acheter juste le mécanisme sans cet élément.  Enfin, sachez que les systèmes de chasse d’eau sont généralement munis d’étrier réglable.

Choisir le système de commande adapté

Le système de commande est l’élément qui assure le transfert de l’information, du bouton au mécanisme de rinçage. Il peut être de 3 types. Le premier est par câble. Avec celui-ci, il n’est pas nécessaire de démonter le bouton ou la tirette pour accéder au réservoir. Il convient également aux boutons de déverrouillage déportés. Le deuxième est une commande mécanique. Ce système a non seulement l’avantage d’être plus résistant, mais est aussi durable dans le temps.  Cependant, pour ce modèle, l’accès au réservoir est un peu difficile, car le démontage du bouton est nécessaire.

En ce qui concerne le dernier type, il s’agit de la combinaison des deux premiers systèmes. En en faisant usage, vous profitez des atouts que procurent le modèle par câble et celui par outil électrique.